Accueil | Lames de terrasses | Lame de parquet

Lame de parquet

Lame de parquet

La plupart des planchers des habitations sont fabriqués à partir de lame de parquet. Le bois est une matière omniprésente dans le décor intérieur, spécialement pour les sols des habitations. L’installation de parquet dans une pièce nécessite l’intervention d’une équipe de professionnels, mais peut aussi être réalisée par soi-même en se référant sur des règles précises de mesurage et d’assemblage. La pose d’une lame de parquet se décline en trois techniques : la pose clouée, la pose collée ou la pose flottante. Dans le cas de la pose clouée, chaque lame de parquet est déposée sur une ossature en bois, qui superpose une sous-couche isolante. Ce type de pose garantit une meilleure stabilité du bois. La pose collée se fait sur une dalle en béton ; c’est le type de pose conseillé pour les sols chauffants. La pose flottante est la plus simple de toute, car elle ne demande pas le raccordement de la lame de parquet au sol.

Lames de parquet

L’épaisseur des lames de parquet joue un rôle important dans la durabilité du bois, étant donné qu’elle peut aussi conférer au bois une bonne isolation thermique et phonique. Toutefois, il est important de bien choisir le type de bois à utiliser pour son parquet. Le bois importe énormément sur la qualité finale du parquet. Par exemple, les bois tendres tels que l’épicéa, le pin ou encore l’aulne vieillissent beaucoup plus rapidement et sont destinés à des surfaces rarement utilisées. Par contre, les lames de parquet en chêne, en hêtre ou en érable sont fait de bois durs, plus solides et donc idéales pour des sols beaucoup plus fréquentés. Entre autres, le noyer, le merisier ou encore le bouleau peuvent être classés dans la catégorie des bois mi-durs qui peuvent convenir à plusieurs types de sols. Il est évident que les lames de parquet les plus épaisses durent beaucoup plus longtemps ; il est donc judicieux d’en faire un critère de choix.

Lames parquet

Le sol intérieur d’une habitation est généralement composé de lames parquet entreposés selon un mode d’installation bien précis. Cette opération doit en général se faire avec l’assistance d’un professionnel, sauf pour le cas de la pose flottante, qui n’exige pas des compétences spécifiques pour être réalisée convenablement. Les lames parquet de la pose flottante s’installent en s’entrecroisant, et ne sont pas fixées au sol. L’avantage de ce type de pose est qu’elle permet au parquet d’absorber les bruits, lui conférant des qualités d’isolation phonique. Un des bois les plus adéquats pour la pose flottante est le bambou, puisqu’il est souple et très résistant. D’autres sols d’habitation sont couverts par des parquets contrecollés, un type de pose avantageux notamment pour les zones qui requièrent une bonne isolation phonique. Les types de parquets les plus adoptés pour cette pose sont les parquets massifs, formés par des lames parquet épais et robustes.

Parquet lames

Lors du choix d’un parquet pour le sol intérieur, les critères de confort sont tout aussi importants que les critères d’esthétique. Le parquet lames doit respecter des normes d’épaisseur pour une meilleure durée de vie et une meilleure isolation. Certains types de pièces convient à des lames moins épaisses, notamment des espaces peu fréquentés comme le grenier. Néanmoins, la plupart des sols de l’habitation doit être couverts de bois robustes. Le parquet lames est proposé sur le marché selon leurs caractéristiques, et donc de leur utilisation. Il est important de se référer sur ces points pour s’orienter dans le choix du parquet. Les propriétaires tendent aujourd’hui à opter pour des bois souples et écologiques, comme le bambou, qui est aussi facile d’entretien. Les pièces comme les couloirs sont aussi couverts pour la plupart d’un ensemble de parquet lames en bambou ou d’autres bois mi-durs. En gros, la plupart des maisons contemporaines préfèrent la souplesse de la pose flottante à la robustesse des parquets traditionnels.